Historique
- Historique -

Le CAMPING DU PONT COUVERT

Tout près de Sherbrooke, le Camping du Pont Couvert a ouvert ses premiers sites en 1966-67. C’est sur une ferme laitière que démarre
alors le camping, propriété de monsieur Howard Smith.
Sept ans plus tard, monsieur Smith subdivise la propriété et garde quelques acres pour sa résidence et les
bâtiments de la ferme. L’autre partie du camping est alors vendue à monsieur Arnold Bell.

De 1974 à 1980, monsieur Bell exploitait environ cinquante lots saisonniers sur le camping. Monsieur Claude Leblanc fera de même de 1980 à 1983.

Ensuite, Monsieur René Lapelletière aménagera le camping en lui ajoutant environ cinquante lots de 1983 à 1987.

Monsieur Lapelletière a aussi agrandi l’accueil et le dépanneur en plus d’installer des douches et des toilettes attenantes à la salle communautaire et à la piscine.

En 1987, monsieur Armand Cloutier devient propriétaire du camping. Il construit une maison de deux étages, dont l’étage du bas servait d’atelier et de bureau pour le camping. Malgré les efforts consacrés à l’entreprise par la famille Cloutier, la maladie a amené les propriétaires à changer l’orientation du camping. Celui-ci allait accueillir uniquement des personnes de cinquante ans et plus. En avril 2002, Monsieur Bernard Houle et Madame Marie- Claude Fortin-Poulin achètent le camping et ont reconstitué la ferme existante des années soixante.

Le fait de pouvoir associer quelques activités agricoles dans le voisinage et dans le paysage du camping contribue à lui donner un cachet particulier. Aménagement forestier, récolte de fourrages, présence de machineries diverses et proximité d’animaux (ânes et chevaux) consacrent la vocation rurale du milieu dans lequel est localisé le camping.

Une nouvelle page se tourne en 2017, alors que Messieurs Dominic D’Anjou et Stéphane Côté font l’acquisition de l’endroit à leur tour, avec des projets plein la tête et la volonté ferme de faire connaître davantage cet endroit si exceptionnel!

Ce camping est bordé par deux rivières: la rivière Moe (Ascot) à l’ouest, et la rivière Aux saumons, au nord. Au printemps, on peut y pêcher la truite et, plus tard en saison, du poisson chat et du poisson blanc. Le canot et le kayak sont aussi très appréciés à cette période lorsque l’eau est plus haute.

Alors nous voici… à l’ouverture de notre première saison à titre de propriétaires. Il nous fera d’ailleurs grandement plaisir de vous rencontrer bientôt !